Maman, je t’ai dis adieu….

1 décembre 2019

BANNIE

Maman,

 

Je t’ai dis adieu,

Non, je n’ai pas pu te dire adieu

Parce que j’avais encore des choses à te dire

Alors je vais t’écrire ce que je n’ai pas pu te lire

 

J’espère que tu ne m’en veux pas

qu’au fond de la salle je me sois assise

comme la mauvaise élève de la classe que je n’étais pas

mais seule cette place m’étais permise

 

Tu aurais sûrement souhaité

Que l’on soit à tes côtés, nous trois soudées

Dans notre famille déchirée et disloquée

que même ta mort n’a pas rapprochée.

 

Grâce à ton funeste destin

Devenue étrangère aux yeux des miens

revoir mes enfants ensemble que cela fait du bien

Moment de bonheur non partagé

et bien cher payé

 

Tu sais Maman

toi qui me disait qu’est ce que l’on peut faire ?

Je me suis posée cette question un moment

Simon droit tout seul dans son rang

mâchoires serrées comme un étau de fer

contrôlait avec peine son chagrin pesant

 

Que pouvais je faire ?

envie de lui tendre la main, toucher son bras

ou simplement un geste de mère

mais vers lui impossible de faire ces quelques pas

 

Entouré de sa famille, j’ai vu Bernard

essuyer furtivement ses larmes

A côté de son petit frère il aurait pu rester

Puisque  je n’avais pas ce droit d’être à ses côtés

 

Moi bannie, jugée, refoulée, exclue

sans doute à cause de ma vie vécue

 

Tenue responsable de tous les drames

mise à distance depuis longtemps et pour toujours

Et bien des fois derrière mon sourire, je caches mes larmes

Je vais tenir bon pour le sourire de deux petits amours

 

A l’écart de “cette” famille qui est la tienne

et qui ne semble plus être la mienne

Si seule je me suis sentie

en ce jour ou tu es partie.

 

Mais comme l’a écrit Victor Hugo

Tu n’es plus là où tu étais

Mais tu es partout

là où je suis.

 

Et si parfois tu n’as pas eu mes courriers

Personne ne peux plus m’empêcher de t’écrire mes pensées.

Berguinie |
suite du 1er blog |
Metamorphoses |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 0n the blue moon
| Quatreseptembre
| Rose's diary